Télétravail : est-on allé trop loin ?

#L'adaptation au changement

#Les rythmes de travail

Travailler à distance implique l’usage d’outils de communication qui pourraient entamer le lien et la création – soit deux aspects-clés du travail en équipe. Explications avec les neurosciences.
Cog'x

Cog'x

Publié le 29 juin 2023

télétravail

Plusieurs grands noms du secteur de la tech ont pris la parole dans les médias pour s’opposer au télétravail. Début juin 2022, c’est Elon Musk qui interdisait le télétravail pour les collaborateur·rice·s de Tesla, laissant entendre qu’il était temps de stopper les « tire-au-flanc ». Si le travail à distance apporte plus de flexibilité et de sentiment de contrôle aux collaborateur·rice·s, il comporte un risque majeur pour notamment deux aspects-clés du travail en équipe : le capital social et l’innovation.

Pourquoi il est essentiel d’entrer en contact direct avec nos pairs

En psychologie, le capital social désigne les avantages que nous tirons de nos interactions avec des personnes ressources (famille, amis, collègues), vecteurs de soutien émotionnel ou d’opportunités de collaboration. C’est un prédicteur fort d’engagement au travail, de bonne santé et de bien-être.

Les études en neurosciences sont unanimes : notre cerveau est un organe social qui se nourrit des informations en provenance d’autrui pour construire sa représentation et sa compréhension du monde. Aussi, le nombre de signaux échangés avec un·e interlocuteur·rice au cours d’une conversation influencerait le lien que l’on tisse avec celui ou celle-ci. Le mode de communication distanciel minimisant l’échange de signaux non verbaux et, de fait, les occasions de nouer des liens forts avec nos collègues et de développer des relations professionnelles significatives, notre capital social s’en trouverait réduit.

A distance, notre créativité en baisse

La capacité à innover dépend, elle, de plusieurs phénomènes, dont l’intelligence collective ou la créativité, toutes deux impactées par la distance. L’intelligence collective, dépend en effet directement du climat de sécurité psychologique dans l’équipe et donc indirectement du capital social ; la créativité parce qu’elle est diminuée par les outils de communication à distance.

Ainsi, selon une étude menée en 2022 à l’Université Stanford [1], communiquer à distance aurait un impact négatif sur la capacité de « divergence » et de créativité des équipes. Les chercheur·se·s notent en effet une diminution de 13% des idées créatives en visioconférence comparée au face-à-face.

Et contrairement à certaines idées reçues, cet effet négatif serait aussi présent pour des équipes déjà constituées. La cause évoquée par les chercheur·se·s : face à un champ attentionnel réduit à l’écran, notre cerveau serait moins à même de pouvoir générer des nouvelles associations d’idées.

Créer le collectif, favoriser l’écoute

Pour autant, il serait illusoire de croire que le présentiel suffit à lui seul à favoriser l’innovation. C’est notamment notre capacité à partager nos idées, à écouter et prendre en compte des avis divergents qui contribuent effectivement à l’intelligence collective. Il serait également faux de penser que mettre des personnes dans un même bâtiment suffit à construire ce capital social.

Ainsi, plutôt que de chercher à revenir sur cette avancée forte qu’est le télétravail, les entreprises doivent s’appuyer sur leurs équipes pour construire des collectifs de travail où les individus peuvent s’entraider et se faire confiance, s’écouter, assumer pleinement leur singularité, exprimer leurs points de vue et qu’ils soient pris en compte… Le chemin sera sans doute plus complexe que de forcer les collaborateur·rice·s à revenir coûte que coûte au bureau, mais c’est la nouvelle promesse que les organisations doivent tenir pour renforcer à la fois l’engagement des collaborateur·rice·s et leur capacité à innover en continu.

Références

[1] Brucks, M.S., Levav, J. Virtual Communication Curbs Creative Idea Generation. Nature 605, 108–112 (2022).

Dernières actualités

15/06/2023

Hyperconnexion : les dessous du mail

Dans un travail conjoint avec Lecko (et sa solution Greet), nous avons pu analyser les données mail et agenda de 16 000 travailleur·se·s. Dans ce livre blanc, comprenez les impacts du mail sur notre cerveau et découvrez des solutions pour agir, que vous soyez DRH, manager ou salarié.e …
Changement

01/06/2023

Faire face aux changements grâce à nos capacités cognitives

Réorganisation structurelle, déménagement, hybridation de nos tâches… Notre quotidien au travail évolue. Mal perçu, le changement peut être source de difficultés. Comment faire en sorte qu’il soit mieux accepté ? Le point avec les sciences cognitives. …

18/05/2023

Ecoresponsabilité au travail, un chantier motivant pour tou·te·s

Alors que la cause environnementale s’impose comme l’un des sujets majeurs également dans le travail, les organisations ont tout à gagner à développer une réflexion sur l’écoresponsabilité – enjeu essentiel mais aussi levier d’action fédérateur au sein des équipes. …