Ecoresponsabilité au travail, un chantier motivant pour tou·te·s

#Les collectifs de travail

Alors que la cause environnementale s’impose comme l’un des sujets majeurs également dans le travail, les organisations ont tout à gagner à développer une réflexion sur l’écoresponsabilité – enjeu essentiel mais aussi levier d’action fédérateur au sein des équipes.
Picture of Cog'x

Cog'x

Publié le 18 mai 2023

Un groupe de personne qui se réunissent et qui se joignent la main

78 %: c’est le pourcentage de collaborateur·rice·s qui choisiraient, à offres équivalentes, de rejoindre une entreprise engagée pour la transition écologique, selon une enquête CSA de 2021 pour l’Ademe et linkedin. Ce chiffre fort confirme la nécessité d’une évolution profonde des modèles d’affaire pour continuer d’exister face à des enjeux d’écoresponsabilité (trajectoire CO2, cadre réglementaire, disponibilité, coût des matières premières, etc.) qui touchent désormais toutes les entreprises, sans distinction de taille ou de secteur. Ceci d’autant plus que l’inaction climatique s’imposerait, à terme, comme un frein supplémentaire à la rétention des talents.

Face à une motivation croissante à agir au sein de la population, les dirigeant·e·s font désormais face à un nouveau défi : créer un cadre où cette motivation à être écoresponsable peut s’exprimer et donner aux équipes les moyens de construire cette transformation.

 

Se former à l’écoresponsabilité au travail

Pour nourrir cette motivation, des actions telles que La Fresque du climat offrent aux individus un espace pour actualiser leurs croyances et repenser leurs habitudes. La formation aux gestes et décisions écoresponsables peut également renforcer le sentiment de maîtrise et donc de capacité à faire, tout en réduisant l’effort cognitif pour agir dans cette période de transition.

Nourrir une culture du changement

Mais catégoriser peut aussi nous opposer les un·e·s aux autres, à partir d’a priori non déconstruits. Et si de nombreuses campagnes en faveur de la diversité au travail sont régulièrement mises en place, les résultats restent peu satisfaisants par manque d’adaptation et techniques inadaptées aux publics visés.

Quels leviers rendraient ces formations plus efficaces ? La recherche en sciences cognitives suggère des pratiques susceptibles d’améliorer les bénéfices des campagnes de formation pour la diversité, afin de réduire durablement les comportements discriminatoires.

Donner de la visibilité aux personnes engagée·e·s

C’est justement sur cette dimension collective que repose un second facteur externe du passage à l’action : celui de la norme sociale. Les études ne cessent de nous renseigner sur l’importance du support social dans notre perception de notre environnement et notre capacité à agir. Qu’on le veuille ou non, nos actions et décisions quotidiennes sont grandement influencées par les autres. Nous avons tendance à suivre les comportements de nos référents, mais surtout la norme au sein de notre groupe. Parfois, même quand cela va à l’encontre de nos propres intentions initiales. Au-delà de l’exemplarité des dirigeants, il est donc crucial de créer et de renforcer le pouvoir, l’autonomie et la visibilité des communautés d’acteur·rice·s engagée·e·s sur le sujet afin de les légitimer pleinement et de faire progressivement de l’écoresponsabilité la nouvelle norme de l’entreprise.

L’écoresponsabilité, une co-construction

Les enjeux d’écoresponsabilité étant systémiques, les solutions qui permettront de les intégrer à l’entreprise devront être coconçues, dans une approche d’expérimentation continue. A l’heure où les entreprises cherchent à la fois à donner du sens au travail, à renforcer le lien social et à créer les conditions d’une adaptation permanente, il semble que ce chantier vital permette, cerise sur le gâteau, de travailler de manière unifiée sur ces différents enjeux.

Dernières actualités

14/06/2024

Sentiment d’appartenance : le lien social au centre de la motivation au travail

Vous êtes-vous déjà dit que ce sont vos collègues qui vous poussent à vous lever le matin pour aller travailler ? Au contraire, avez-vous fait l’expérience d’un départ dans votre équipe, qui a rendu plus morne votre quotidien de travail ? Notre motivation au travail dépend en très grande partie …

30/04/2024

Le sentiment d’efficacité personnelle, un moteur individuel et collectif de la motivation

Un nouvel outil informatique est déployé au sein de votre service, toutes vos habitudes sont chamboulées. Après une période de montée en compétence, les objectifs opérationnels à atteindre sont aussi élevés qu’avant, et pourtant vous avez l’impression que votre efficacité n’est pas encore revenue à la normale, et cela finit …

26/03/2024

L’engagement au travail : un problème de motivation ?

Diriez-vous que vous êtes motivé·e par votre travail ? Et si vous êtes au sein de la direction d’une organisation, pensez-vous que vos salarié·es soient engagé·es ? Ces termes d’engagement et de motivation, souvent employés de manière interchangeable, sont au coeur de ce qui fait tourner la société, qu’il s’agisse …